Galsen contributeursociété

Un combattant pas comme les autres

0

A Guy Marius
J’aime qualifier les gens de rats de quelque chose en allusion à l’expression ‘’Rats de bibliothèque’’
Tu es mon rat des prisons, des commissariats dakarois.
Avec Guy, on connait toujours la fin de l’histoire : arrestation, quelques tours d’horloge derrière les barreaux, relax.
A quel moment, dans quelle partie du film, la manière, c’est les questions qu’on se pose mais l’arrestation est acquise.
Guy, pour certains d’entre nous, dont moi,
Tu es un inconscient de la première catégorie parce que tu n’en as rien à faire des conséquences. Tu considères que le Sénégal est plus important que tout, plus que le bon plat de ‘’Soupou Kandja’’ que tes amis te réservent, plus que la tranquillité qu’aurait pu t’offrir un bon boulot, plus que ta famille même….
J’en suis venue à plaindre ta petite fille qui n’a pas la chance de voir son père souvent vu qu’il est toujours par monts et par vaux pour défendre la veuve et l’orphelin, se faire la voix des sans voix entre autres missions…..
Et parfois je l’admire. Parce que Guy Marius SAGNA, il y a certaines contingences et contraintes sociales dont il s’est débarrassé. Il croit en la République telle que prônée par les textes. Anarchiste ou libéral, je ne saurai le dire. Je le vois comme un idéaliste. Parce que seul un idéaliste peut être comme lui.
Guy Marius me soûle. Il est capable de tous les sacrifices dont je ne serais jamais capable.
Effectivement, je crois que si ce pays avait une centaine de Guy Marius on en parlerait plus. Mais on a tous de la famille, on a tous nos intérêts à préserver, on a tous tellement de raisons de ne pas bouger…. Plein de raisons sur lesquelles s’assoit Guy Marius Sagna
Voilà pourquoi j’admire sa fille. Elle aura la chance un jour de pouvoir parler de son père en des termes glorieux. Cela n’a pas de prix (je parle d’expérience). Elle trouvera des forces pour elle-même être une combattante vu l’injustice dont nos sociétés sont si promptes.
Peut être qu’un jour avec son père, ils feront la paire au grand bonheur du Sénégal.
Mais enfin
Je reste tranquille devant mon ordinateur, une tasse de café à côté, le ventilateur allumé et j’appelle à la libération de Guy. Peut être j’irai participer aux manifestations qui seront organisées pour exiger sa libération, peut être que je n’irai pas. Je resterai tranquillement chez moi et je vais gueuler à mort. C’est ma façon de mener le combat.
Un hastag #FreeGuyMarius et j’emmerderai prodigieusement ce qui pense que ce n’est pas bien, ce n’est pas suffisant, il faudrait descendre sur le terrain comme toi tu le faisais.
Ironie du sort, aujourd’hui que tu es placé sous mandat de dépôt et embastillé à la Maison d’Arrêt et de Correction de Rebeuss, c’est pour des post facebook.
Alors ? #FreeGuyMarius

Yacine

Je garde ma liberté de ton

Previous article

De la liberté d’expression à la liberté d’oppression

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *