politiquesociété

Par conviction jusqu’au bout

0

Le camarade Abdou Karim Gueye activiste de son état est malade. Les infrastructures sanitaires de notre pays ont montré leurs limites pour prendre en charge son cas et son évacuation est souhaitée par ses proches.

 

A la surprise générale, ce samedi 05 Octobre  nous avons appris la maladie du camarade activiste Abdou Karim Gueye alias Karim Xrum Xakh. Sur les réseaux sociaux, une campagne voit le jour pour les frais nécessaires à son évacuation. Orange money , Tigo Cash, Leetchi toutes les plateformes sont mobilisées pour rassembler les fonds nécessaires à son évacuation.

 

Qui est Abdou Karim Gueye

 

Abdou Karim Gueye alias Karim Xrum Xakh est un rappeur sénégalais et un activiste membre du mouvement citoyen nittu deug. Il est monté au front pour plusieurs combats et a été arrêté à plusieurs reprises. Ces appels à la manifestation n’ont pas souvent drainé du monde, mais il a su à chaque fois faire passer son message.

 

Une évacuation et nos hôpitaux ?

 

L’incapacité de notre système sanitaire à prendre en charge les pathologies de nos concitoyens est notoire. Les plus hautes personnalités vont toutes se soigner à l’extérieur. Même pour un bilan sanitaire de routine, les hôpitaux étrangers sont de rigueur.

Cette semaine, des concertations ont eu lieu sur la gestion des urgences au Sénégal. Le constat est sans appel:  60 médecins urgentistes pour toute la population du Sénégal.

Il est clair que quand vous n’avez pas les moyens vous ne pouvez prétendre à des soins de qualité au Sénégal dans ce cas pourquoi refuser l’aide de la première dame ?

 

 

Pourquoi refuser les fonds de la Fondation Servir le Sénégal ?

 

La famille du rappeur activiste Karim aurait refusé l’aide de la Fondation servir le Sénégal pour une prise en charge totale de l’évacuation sous prétexte qu’elle ne veut aucun aide de l’Etat du Sénégal.

Si aujourd’hui, il est avéré que nos structures sanitaires ne peuvent pas le prendre en charge. S’il est avéré qu’il ne peut être soigné qu’à l’extérieur quelles sont les solutions qui s’offrent à lui s’il n’est pas en mesure de les satisfaire lui même ?

La couverture sociale mise en place par l’état du Sénégal est la couverture maladie universelle ( CMU )

La Couverture Maladie Universelle (CMU) offre la possibilité aux personnes les plus démunies de bénéficier d’une couverture du risque maladie. Cette initiative permet, en effet, aux personnes ayant souvent de faibles revenus (monde rural et secteur informel), d’être affiliées à un régime d’assurance maladie et de bénéficier des mêmes soins que les personnes affiliées aux autres régimes de sécurité sociale que sont les imputations budgétaires et les Instituts de Prévoyance Maladie (IPM). Cependant,  cette dernière ne prévoit pas un accompagnement pour des  évacuations.

La campagne menée par les proches et les camarades de lutte une option.

Il est vrai que la campagne de solidarité lancée sur les réseaux sociaux peut donner des résultats satisfaisant,  mais quand ?

Si aujourd’hui la solution qui permettrait de le transférer immédiatement est la fondation servir le Sénégal, il peut paraître inconcevable qu’il l’ait refusé .

Mais c’est son droit.  Il a, tout au long du mandat du président Sall, décrié la gestion de ce dernier et aujourd’hui il va au bout de ses convictions.

Pour un internaute sénégalais sur sa page facebook «  il faut que beaucoup comprennent qu’il y’a dans ce pays des gens qui ne cherchent pas à vivre à tout prix mais qui se battent pour que leur vie vaille un prix, quitte à en mourir. »

La famille et les amis de Karim ont paraît il refusé une enveloppe venant de la première dame. Les interprétations vont bon train sur les motifs qui ont motivé ce refus.

 

Quelque soit la raison, il faut reconnaître à tout un chacun le droit de suivre ses convictions jusqu’au bout même si cela est au prix de sa vie.

 

 

APPLICATION DE LA LOI ANTI TABAC ou RAQUETTE –

Previous article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in politique