politique

Lettre 2 à Galsencitizen

0

Psssttt Galsencitizen

A Dakar, ce 18 Janvier 2019. J’ai lu ta lettre Galsencitizen. J’ai souri à différents moments, ndeyssane, je t’ai trouvé bien mignonne avec ta fierté d’être Sénégalaise. En soi, ça me fait rigoler. Parce qu’être sénégalais ou pas, ça nous dépasse dé. On n’a pas choisi. On est ce qu’on est : Sénégalais. Nos autorités font honte et nous font dire parfois ‘’deuk bou TTN’’, Yama Gueuna Xam mais malgré tout c’est notre pays.

Je t’avouerai que parfois je le déteste du plus profond de mon âme et de mon cœur tout en ayant un attachement viscéral pour ce pays. Je survole le Sénégal, je suis toujours contente et émue de rentrer chez moi. C’est bête hein ? Beaucoup de gens seraient surpris de savoir qu’aussi pressé que je sois de partir, j’ai toujours hâte de revenir, survoler Dakar et avant d’y atterrir et d’essuyer une larme de joie. Oui, dès que les roues de l’avion foulent le tarmac de Léopold Sédar Senghor, aujourd’hui c’est l’Aéroport International Blaise Diagne j’ai ce sentiment que c’est ici que je dois être, nulle part ailleurs. Mon paradis se trouve au Sénégal, ce pays magnifique NATURELLEMENT.

Mais hélas, trois fois hélas, voire les sénégalais devenir ce qu’ils sont comme ça ? Ce pays de la Téranga est devenu n’importe quoi. Tu me parles de ‘’Time seye noon’’, ‘’Wotu gnou tekk la beut’’, de ‘’Mouslu thiat’’, finalement quand est ce que nous prenons le temps de vivre ? D’être des croyants qui attachent une importance capitale au bien-être du voisin, qui se donnent à fond pour sa société, pour son pays ?

J’ai commencé à écrire ce texte à minuit, je me suis endormie. Au réveil, dans la revue de presse de 7h 25 sur Sud FM, j’entends Ndèye Marieme Ndiaye dire que Khalifa SALL n’est plus député suite à une lettre du ministre de la justice qui demande l’application de la loi. Ismaila Madior Fall, quel Homme. Ce ministre de la justice, constitutionaliste émérite comme qui dirait ‘’dafa deugueu ligueyou ndiambour’’. En fait, la justice a tellement de grands dossiers qu’il faudrait diligenter mais c’est comme ci à l’heure là y a que Khalifa SALL comme dossier. Révoqué de son poste de maire, recalé à la présidentielle, on peut dire que c’est l’estocade finale ? Certains affirment que c’est pour mettre la pression à la cour suprême, d’autres au Conseil Constitutionnel afin que les sept sages ne changent pas d’avis au vu du recours introduit. On aura dans les prochaines heures une réponse peut être.

Moi Yandé Diop, je suis tout de même en totale admiration devant Khalifa. Sa façon de subir, de regarder, de contempler même cet acharnement sur lui. C’est vrai, dès fois on peut penser qu’il est trop mou mais au fil du temps je me rends compte que ce n’est pas si bête comme technique. Il fait le ménage tranquillement sans se salir alors que d’autres pataugent dans la fange.

Psssttt Fanta. Je t’écrivais une lettre réponse ce 18 Janvier 2019 qui est une date symbolique pour moi. Ce 18 Janvier, Y’en a marre fête ses huit ans. Le temps passe vite! Je me rappelle de la 1ere conférence de presse de ce collectif à un moment où il y avait beaucoup de problèmes au Sénégal. Y avait vraiment une crise, un ras le bol généralisé et de jeunes rappeurs ont mis en place ce collectif. Kilifeu et Thiat de Keurgui, et Simon de Bis Bi Clan avaient annoncé la naissance de ce mouvement à la place du souvenir.

8 ans plus tard, Y’en a marre a grandi. Ses têtes de files aussi. Mais ils dénoncent toujours autant la mal gouvernance, la gabegie et continue de mener le combat pour la naissance d’un Nouveau Type de Sénégalais(NTS). Leur modèle leur a valu une certaine popularité et ils se sont retrouvés avec une aura internationale. Apparemment, c’est le truc à ne pas faire. Ils n’auraient jamais dû ‘’upgrade’’ même s’ils ont les moyens de leur politique. On leur reproche aussi leur silence…. C’est ça qui m’énerve, les silences reprochés. Pour rappel, si ce que vous avez à dire n’est pas plus beau que le silence, Taisez-vous.

Mais on ne se tait pas. On l’ouvre à tort et à travers. A l’heure des #FakeNews, évidemment que ça nuit. Je pense à Haguibou Soumaré qu’on a accusé ces jours ci d’avoir changé de camp. Je pense à Sonko, #Filloniser et je pense et je pense….. qu’il est temps que je m’arrête.

Oups, permet moi de te parler de ceux qui ont fait aussi ce 18 Janvier les funérailles de Dame Justice devant le Conseil constitutionnel. J’admire leur combativité. Certains parmi eux ont rédigé un manifeste publié sur seneplus. Ils considèrent que ‘’La coalition au pouvoir a posé une série d’actes qui montrent à suffisance sa volonté d’organiser une élection courue d’avance. Aujourd’hui, tout le monde sait qu’en lieu et place d’une élection présidentielle, nous assistons à un processus de sélection présidentielle. Et nous regrettons que le Conseil constitutionnel dont vous êtes les membres ait participé à cette parodie de validation de parrainage et cette mascarade de validation des candidats à l’élection présidentielle.’’ (http://www.seneplus.com/opinions/citoyens-citoyennes-membres-du-conseil-constitutionnel-lheure-est)

Parmi les signataires, il me semble avoir lu juste deux femmes : la terrible Aida Niang et Adja Samyr Seck. Dommage qu’il y ait si peu de femmes engagées dans les combats….Salutaire tout de même que leur engagement soit de qualité.

Psssttt Galsencitizen. J’ai été un peu trop bavarde. Je m’en arrête là. Et j’attends de savoir comment tu vis tout ça. Courage aux #Khalifistes vrais. Gnodi bou daggoul, dikk.

Lettre 1 réponse à Yandé Diop

Previous article

#Psssttt Yande Diop comme dirait wolof ndiaye “topagueumeu ba ma seuss”

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in politique