#Bossuet et le parquet de #Dakar

Monsieur le Procureur de la République à l’ouverture du procès du député maire Khalifa Ababacar Sall et ses codetenus, et dans son réquisitoire a rappelé au Président du tribunal les qualités d’un juge « qui attaché à la règle, ne porte pas dans le tribunal ses propres pensées, ni des adoucissements ou des rigueurs arbitraires; et qui veut que les lois gouvernent, et non pas les hommes ».

Cependant cette citation de Bossuet est tronquée, incomplète voire même charcutée à dessein. Dans son oraison funèbre à Michel le Tellier qui fut Procureur du Roi Bossuet louait, avant tout, les qualités d’un grand magistrat « opposé non seulement aux brigues et aux partialités qui corrompent l’intégrité de la justice, et aux préventions qui en obscurcissent les lumières, mais encore aux voies irrégulières et extraordinaires où elle perd avec sa constance la véritable autorité de ses jugements ».

De l’idée qu’il avait de la magistrature était exclue la médisance car « le médisant exerce la plus lâche de toutes les vengeances, puisque, s’il ne peut se venger autrement, il montre que sa haine est bien furieuse par le plaisir qu’il prend de critiquer en paroles celui qu’il ne peut blesser physiquement ». Bossuet

Il ne faut surtout pas oublier que selon le même auteur
. »

Partage l'article sur...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *