FED UP ……..

En voilà une thématique qui avait quitté le devant de la scène pour laisser place à la parité, à l’autonomisation, à l’entreprenariat et autres. Aujourd’hui, elle se rappelle à nous avec cette scène de violence inouïe partagée sur les réseaux sociaux. Oui, au 21e siècle au Sénégal, des femmes continuent d’être victime de violences conjugales.

 

il est vrai que dans les différents espaces que nous offrent les médias sociaux sénégalais c’est une thématique qui ne fait pas souvent la Une, ce sont plutôt les belles-mères, les coépouses, les belles sœurs et les maris “découcheurs” qui ont la palme et meublent les discussions au quotidien de ces groupes de femmes.

 

Est ce à dire que la sénégalaise 2.0 n’est pas victime de violences conjugales ?

 

Que nenni, la violence conjugale est bien là, toujours présente dans le quotidien de ces femmes « émancipées 2.0 ». Les femmes sénégalaises dans le secret de  leur chambre ombragée de « soutura » continuent de subir les humiliations verbales et la torture psychologique.

 

Il faut reconnaître qu’il est beaucoup plus difficile pour cette femme émancipée, autonome, indépendante d’avouer ce type de violence. Elle chef d’entreprise, journaliste, actrice, femme politique aucune sphère n’échappe à ces violences.  

Parlons du partage et de la puissance des réseaux sociaux:

cette jeune dame de 17 ans a été jeté en patûre, abandonné dans un monde qui la dépasse. Elle a été victime de violence conjugale, marié seulement depuis 4 mois;  aujourd’hui si jamais le procureur s’autosaisi, le mari sera forcément condamné, le père abandonnera sa fille qu’il jugera indigne, car ayant voulu taire et régler cette histoire à l’amiable.

Elle sera sous peu divorcée, sans père vers qui se tourner, une mère pas en mesure de la prendre en charge, une tante qui sait utiliser un smartphone, mais saura t’elle préserver l’avenir de cette femme, au visage exposée, à la vie anéantie, à l’honneur bafoué par son mari, mais aussi  par tous ceux qui aujourd’hui porte cette affaire au-devant de la scène et partage cette vidéo “pour dénoncer”

Oui dénonçons, mais dénonçons avec intelligence, et non pas pour une recherche de buzz et de reconnaissance qui a souvent pour conséquence l’oubli du malaise de la victime.

Grâce à Dieu, le tout puissant marabout et père ont su ramener cette jeune fille chez son bourreau. Puisse t’elle mourir vite et reposez en paix parce que sa vie ne vaut pas la peine d’être vécue. A 17 ans, on a des rêves plein les yeux mais on ne se dit pas qu’on va subir un c…… Advitam Aeternam. Elle n’a d’autres choix que de subir. Oui juste subir. Parce qu’à 17 ans, vu comment est notre société cette petite va souffrir le martyr. Aucune instruction. Pas de compétences particulières, formée à être sous tutelle, à renier constamment son existence, son humanité,  qui sait? Si elle est chanceuse et qu’elle décide de s’en sortir elle va tendre la main. On est nombreux à s’indigner mais quel avenir lui offrons nous? Je préfère tourner la tête et faire fi de tout ce que je lis parce qu’on aime se mentir. Nous ne sommes pas les plus beaux, les plus gentils. Nous sommes une société en pleine mutation, composé de vrais tarés qui aimont nous gausser de valeurs que nous n’avons absolument pas. Goor dou touty, un homme n’est jamais petit mais Jiguen sous la tutelle d’hommes de plus en plus irresponsables. Parce que dans notre pays où l’éducation devient de plus en plus optionnel, on offre l’instruction et on donne aux hommes les capacités d’être indépendant, de pouvoir choisir, d’être libre, alors que pendant ce temps pas d’écoles pour les femmes, elles doivent savoir faire des tâches ménagères et surtout être capable de la fermer afin de pouvoir être en toute quiétude la serpillière sur laquelle toute une communauté va pouvoir s’essuyer les pieds. C’est de cette façon seulement qu’elle pourra mettre au monde des enfants qui auront un destin brillant. Bah voyons…. Après on s’etonne d’avoir des belles mères qui soit de véritables sorcières?

Bref, i am fed up. Ce pays va mal de plus en plus. Et on ne fait rien pour changer les choses…. sauf parler encore et encore.

Causez toujours, ça nous interesse

 

Partage l'article sur...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *